Aller au contenu
Accueil » Les 10 erreurs courantes que tu fais en parlant anglais et comment les éviter

Les 10 erreurs courantes que tu fais en parlant anglais et comment les éviter

Hi mon petit Chicken français !

Si tu es français et que tu essaies de parler anglais, tu n’est pas seul. Beaucoup de francophones font face à des défis lorsqu’ils essaient de maîtriser cette langue étrangère, et cela peut parfois conduire à des erreurs courantes. Dans cet article, nous allons explorer les 10 erreurs les plus fréquentes que les Français font en parlant anglais, et surtout, comment les éviter pour améliorer ta maîtrise de la langue.

Erreur 1 : Prononciation incorrecte

L’une des erreurs les plus courantes est une prononciation incorrecte des mots anglais. Les sons en anglais peuvent être très différents du français, ce qui peut rendre la prononciation difficile. Pour éviter cette erreur, essaye de pratiquer la prononciation en écoutant des locuteurs natifs (dans des séries ou des films par exemple) et en répétant les mots et les phrases après eux. Utilise également des ressources en ligne telles que des applications de prononciation pour t’aider à perfectionner ton accent.

Erreur 2 : Traduction littérale

Il est tentant de traduire littéralement les expressions françaises en anglais, mais cela peut souvent mener à des constructions grammaticales incorrectes. Au lieu de cela, essaie de penser en anglais et d’utiliser des expressions idiomatiques anglaises appropriées. Lis des livres et regarde des films en anglais pour te familiariser avec l’usage des expressions courantes.

Erreur 3 : Mauvaise utilisation des temps verbaux

L’anglais utilise une variété de temps verbaux, ce qui peut être déroutant pour les francophones. L’erreur courante est de confondre le présent simple et le présent progressif. Par exemple, dire « I work here since three years » est incorrect. La forme correcte est « I have been working here for three years. » Pour éviter cette erreur, familiarise-toi avec les règles de chaque temps verbal et pratique-les régulièrement. Les exercices de grammaire en ligne peuvent également t’aider à renforcer tes compétences.

Erreur 4 : Surutilisation des faux amis

Il existe de nombreux « faux amis » entre l’anglais et le français, c’est-à-dire des mots qui se ressemblent mais qui ont des significations différentes. Fais attention à ces pièges et utilise un dictionnaire pour vérifier la signification des mots. Par exemple, le mot « library » en anglais signifie « bibliothèque », tandis que « librairie » se traduit par « bookstore ». Prends l’habitude de vérifier les mots similaires pour éviter les malentendus.

Erreur 5 : Ignorer les articles

En français, il n’y a que deux articles (le, la), tandis qu’en anglais, il y en a trois (the, a, an). Les francophones ont souvent tendance à omettre les articles en anglais, ce qui peut rendre leur discours confus. Par exemple, dire « I went to store » est incorrect. La forme correcte est « I went to the store. » Pratique l’utilisation correcte des articles pour améliorer ta grammaire. Lorsque tu apprends de nouveaux mots en anglais, note également s’ils sont comptables ou non, ce qui influencera l’utilisation des articles.

Erreur 6 : Surutilisation de « I’m sorry »

Les Français ont tendance à utiliser l’expression « I’m sorry » (je suis désolé) de manière excessive, même dans des situations où ce n’est pas nécessaire. Au lieu de cela, utilise des expressions telles que « Excuse me » (excusez-moi) ou « Pardon » (pardon) pour des situations plus légères. Réserve « I’m sorry » pour des situations où tu ressens une véritable nécessité de t’excuser.

Erreur 7 : Ne pas utiliser les contractions

En anglais, il est courant d’utiliser des contractions telles que « I’m » (I am) ou « You’re » (You are) pour rendre la langue plus fluide. Au lieu de dire « I am going to the store, » tu peux dire « I’m going to the store. » Évite de parler trop formellement en utilisant ces contractions. Elles sont courantes dans la langue parlée et rendent ton discours plus naturel.

Afin de ne pas oublier de les utiliser voici quelques conseils

Crée des cartes mémoire : utilise des cartes mémoire pour mémoriser les contractions. Écris la forme complète d’un mot d’un côté de la carte et la contraction de l’autre côté. Teste-toi régulièrement pour renforcer ta mémoire.

Enregistre-toi en train de parler : enregistre-toi en train de parler en anglais, que ce soit une conversation spontanée ou une lecture à haute voix. Ensuite, écoute attentivement l’enregistrement pour repérer les endroits où tu pourrais ajouter des contractions.

Exerce-toi avec des scripts : utilise des scripts de dialogues ou de scènes de films qui incluent des contractions. Lis ces scripts à haute voix pour t’entraîner à les prononcer naturellement.

En suivant ces conseils et en pratiquant régulièrement, tu intégreras progressivement les contractions dans ton langage parlé. N’aies pas peur de faire des erreurs au début ; c’est en faisant des erreurs que tu apprends et que tu progresses.

Erreur 8 : Utilisation excessive de « very »

Les francophones ont souvent recours à l’adverbe « very » pour renforcer leurs propos. Cependant, l’anglais offre une variété d’autres adverbes pour exprimer l’intensité. Au lieu de dire « very good, » tu peux dire « excellent » ou « outstanding. » Explore ces alternatives pour enrichir ton vocabulaire et rendre tes conversations plus variées.

Erreur 9 : Mélanger les accents

Il existe différents accents en anglais, et il est courant pour les francophones de mélanger les accents américains, britanniques et australiens. Essaie de te concentrer sur un accent spécifique pour améliorer ta prononciation. Par exemple, si tu choisis de parler avec un accent britannique, écoute attentivement des locuteurs britanniques natifs et tente de reproduire leur prononciation.

Par contre, attention mon petit Chicken, réfléchis un peu et évite certaines erreurs. Choisir un accent spécifique peut être amusant et enrichissant, mais il est important de comprendre quand et où l’utiliser.

Exemple : tu as réussi à maîtriser un accent spécifique, disons l’accent texan, après avoir regardé des westerns classiques. Tu es désormais capable de dire « y’all »* avec aisance. Cependant, lorsque tu utilises cet accent dans une réunion de travail en France, tes collègues te regardent avec des yeux écarquillés et se demandent pourquoi tu parles comme si tu étais en plein Far West.

* « Y’all » est une contraction de « you all » en anglais, principalement utilisée dans certaines régions des États-Unis, notamment dans le Sud. Elle est couramment utilisée pour désigner un groupe de personnes de manière informelle, similaire à « vous tous » ou « vous autres » en français. Par exemple, au lieu de dire « Are you all coming to the party? » (Est-ce que vous venez tous à la fête ?), on peut dire « Are y’all coming to the party? » (Vous venez tous à la fête ?). C’est une expression familière et typique de certaines régions américaines.

Erreur 10 : Manque de pratique

La dernière erreur courante est le manque de pratique. Parler anglais régulièrement est essentiel pour améliorer tes compétences linguistiques. Cherche des occasions de conversation en anglais pour gagner en confiance. Rejoins des groupes de conversation, discute avec des amis anglophones, ou participe à des cours d’anglais pour maintenir ton niveau et continuer à progresser.

En évitant ces erreurs courantes et en pratiquant régulièrement, tu peux progresser rapidement dans ton apprentissage de l’anglais.

Bonne chance dans ton parcours d’apprentissage de la langue anglaise !

See you tomorrow mon petit Chicken français.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libres de le partager:

Laisser un commentaire